« Le Pudding À l’Arsenic » est-elle la meilleure chanson de tous les temps?

17 Juin

« Le Pudding à l’Arsenic » est-elle la meilleure chanson de tous les temps ? (17 mai 2010)

Si les années 2000 en musique ont été secouées par quelque chose, c’est bien par le hip-hop. Sous toutes ses formes ; Par les Mcs, par les DJs, et bien entendu par les producteurs. Parmi ce style de musique incroyablement vaste il existe une branche qui me passionne beaucoup plus que les autres, et qui s’est développée entre les 90s et maintenant : Le Hip-Hop/Jazz. C’est ainsi que des maîtres tels que A Tribe Called Quest, Gangstarr, Jay Dee ou autres Madlib, pionniers américains qui combinent les trois jobs, font traverser au genre un véritable âge d’or, et ont inspiré de nombreux disciples à travers le monde.

La France dans tout ça ? Cocorico, l’année 2009 nous a (enfin) amené quelques perles et nous a rappellé que la french touch dans la musique électronique, c’était pas du vomi de chat. C’est ainsi qu’on a vu débouler des merveilleux artistes tels que Caravan Palace, qui nous ont concocté une euphorisante potion magique à base de musique tzigane et des beats hardcore et Onra, élève assumé du susnommé Jay Dee qui a mélangé des sonorités vietnamiennes pop avec ses beats home-made pour notre plus grande jouissance.

Et puis il y a eu Léo. Léo le Bug, membre de l’impressionnant collectif Chinese Man, qui nous a délivré cette même année un album assez étrange, avec sa couverture tout aussi intrigante. Les morceaux, extrêmement variés, se laissent écouter, sans pour autant marquer particulièrement le cœur et l’esprit. Et puis vient la chanson dite du « Pudding à l’arsenic ».

Souvenez-vous quand vous étiez enfant. Il y a bien un dessin animé que vous avez tant regardé que la cassette a fondu dans votre lecteur JVC. Je parle bien sur de « Astérix et Cléopâtre », cette petite merveille animée (et non le film des Nuls, par ailleurs excellent). Ce que nous a fait ce petit Léo, c’est de nous extraire quelques dialogues et quelques éléments de LA scène magistrale du film : la préparation du pudding empoisonné destiné à tuer les gaugau.

Léo ajoute à cela un beat envoûtant, le rap frais comme la brise de Grand Master Flash et le tout est orchestré à la perfection. Nous avons une chanson sur laquelle les gens ne peuvent s’empêcher de se trémousser à moins d’être sans cœur ou cul-de-jatte. Électrisante, euphorisante, elle distille une certaine folie chez les gens qui l’écoutent et en plus, elle met tout le monde de bonne humeur.

Bref, même si le concept de « meilleur chanson de tous les temps » est un concept aussi vide de sens qu’une élucubration d’Obélix, « Le Pudding à l’Arsenic » reste une des seules chansons récentes pour lesquelles on est prêt à hurler notre amour, transis de passion, et c’est en tout cas certainement une des chansons les plus enthousiasmantes des ces dernières années. Bien joué, mec !

La chanson :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :